X

Empathie

C’est l’art de percevoir avec justesse et sensibilité le point de vue d’une autre personne selon son cadre de référence à elle, avec ses différentes composantes (cognitives, émotionnelles, expérientielles).

L’empathie est une des trois attitudes fondamentales de l’Approche Centrée sur la Personne et Expérientielle (avec la congruence et le regard positif inconditionnel).

Rogers est longuement revenu sur cette attitude qu’il a perçue comme essentielle dès le début de sa carrière : « très tôt dans ma pratique de thérapeute, j’ai découvert combien écouter simplement mon client très attentivement était aidant et important. » Plus tard il confirme :

« Etre empathique, consiste à percevoir avec précision le cadre de référence interne de l’autre ainsi que les composantes émotionnelles et les significations qui lui appartiennent comme si on était cette personne – sans jamais perdre de vue le « comme si ». (Rogers,1957-1980)

« Dans la rencontre d’instant en instant qui se produit en psychothérapie, l’élément le plus remarquable du travail du thérapeute est la capacité à comprendre avec justesse et sensibilité les expériences et les sentiments du client ainsi que les significations qu’ils ont pour lui. » (Rogers,1985)

D’une manière générale, l’empathie est largement reconnue comme variable importante dans la relation thérapeutique pour la compréhension du client. Depuis la notion d’ Einfühlung employé par Freud en tant que « condition sine qua non pour comprendre l’état mental de quelqu’un », jusqu’à aujourd’hui où elle a sa place dans différents courants psychothérapeutiques. Par contre, l’utilisation qui en est faite n’est pas identique pour toutes les écoles.

Dans l’Approche Centrée sur la Personne et Expérientielle, le thérapeute aide le client à trouver ses propres réponses et à définir les orientations de son existence. Dans ce sens, l’empathie du thérapeute procure au client suffisamment de sécurité, de compréhension, de reconnaissance pour qu’il se sente accompagné dans la recherche qu’il mène pour lui-même. Elle renforce, chez lui, son auto-exploration et son processus d’auto-évaluation –et donc son autonomisation. Au fur et à mesure, il en vient à se faire confiance et à se fier à des repères expérientiels internes pour apprécier les situations et choisir sa vie.

Retour au lexique

Actualités

La 28ème Conférence Internationale de Focusing aur...
L'IFEF propose de décourvrir le focusing à travers...

Évenements

Grenoble (FRANCE) - le 30 mars 2019
Saint Privat (France) - le 03 juillet 2019