X

Démarche phénoménologique

Elle consiste à observer le plus directement possible les phénomènes relatifs à l’expérience, tels qu’ils apparaissent, sans interprétation, explication ou jugement liés à des systèmes de croyances et de représentations.

Dans un premier temps, elle consiste à observer sans idée préconçue le phénomène tel qu’il apparaît subjectivement et l’expérience vécue telle qu’elle se présente = « réduction phénoménologique » selon le phénoménologue allemand Husserl.

En effet, la plupart du temps, il est difficile de nous en tenir à ce qui est simplement présent dans l’expérience. Le plus souvent, nous appliquons sur l’expérience nos conclusions et les idées que nous avons à son sujet. Autrement dit nous ne faisons que reconduire ce que nous savons déjà.

En revenant à l’expérience, et en tentant simplement de la décrire, au plus près des phénomènes repérables, toute notion évaluative ou interprétative est écartée. L’esprit est absorbé par l’observation, centré sur la tâche de percevoir et repérer ce qui se passe expérientiellement pour pouvoir le « saisir » et le décrire précisément (il s’agit de définir le sens corporel en termes expérientiels). Aucun commentaire parasite ne subsiste.

Dans un second temps, il s’agit d’écouter ce que le phénomène pourrait vouloir nous signifier en accompagnant le processus d’explicitation, en laissant venir les idées, les mots qui émergent à partir du phénomène expérientiel et de la dimension implicite de l’ experiencing - pour Husserl = « phase de constitution».

Cette phase consiste à réintroduire les couches du sens, à laisser se développer la ou les significations implicitement contenues dans l’expérience (Gendlin). Il n’est pas question de se limiter à « sentir » et à percevoir le phénomène. L’être humain est dans une recherche de sens et de cohérence. Le sens n’est pas pure subjectivité solipsiste, il se forme à l’intersection de la subjectivité et de intersubjectivité qui n’existent pas l’une sans l’autre (le sens naît de l’interrelation). Le sens émerge comme exigence interne, directionnelle de la dimension expérientielle.

L’émergence du sens aura immanquablement une incidence sur le sens corporel et se traduira par un « mouvement corporel » (suite du processus de carrying forward)

L’Approche Humaniste Expérientielle se fonde donc sur une démarche phénoménologique qui met en œuvre le processus direct d’autoréférence.

Retour au lexique

Actualités

La 28ème Conférence Internationale de Focusing aur...
L'IFEF propose de décourvrir le focusing à travers...

Évenements

Grenoble (FRANCE) - le 30 mars 2019
Saint Privat (France) - le 03 juillet 2019